Émotion : nouveau podcast

Présentation

Bienvenue dans Émotion, nouveau podcast de l’Ocim « à l’écoute des savoirs ».

Les musées et les lieux de culture scientifique sont vivants : ils font dialoguer des savoirs, des expériences mais aussi des émotions. Ainsi, une exposition, une médiation, un objet de collection, un dispositif numérique peuvent tour à tour susciter joie, surprise, peur, déception ou encore confiance. Les professionnel·les qui les conçoivent et les animent sont aussi traversé·es par une foule d’émotions : ardeur, espérance, satisfaction, mais aussi doute, irritation ou encore surcharge par exemple.  

Dans ce deuxième podcast, l’Ocim se met à l’écoute des émotions. À travers une dizaine d’épisodes, nous voyagerons au cœur des musées et de ce qui anime l’humain grâce à la parole de professionnel·les et de chercheur·es engagé·es. 

Retrouvez un nouvel épisode un mardi sur trois. Bonne écoute !

S’abonner au podcast

Rss Écouter sur Spotify

Épisode 1 « L’émotion comme matière muséale » avec Gaëlle Crenn – publié le 15/12/2020

Gaëlle Crenn est chercheuse et maîtresse de conférence à l’université de Lorraine. Elle prend ici pour point de départ la place des émotions dans sa pratique de recherche patrimoniale, pour ensuite interroger plus largement la manière dont les institutions muséales se saisissent des affects. Entre rationalité, neutralité, éthique et engagement, Gaëlle Crenn questionne le rôle des émotions dans les pratiques professionnelles et de visites.

Vous pouvez écouter ce premier épisode d’Émotion grâce au player ci-dessus et en vous abonnant sur Apple Podcast et Spotify

Déclencheur d’émotion

Photographie d’un jeune homme devant le mur des noms du Mémorial aux Vétérans du Vietnam / vitrine consacrée à la commémoration de la guerre du Vietnam, Musée national d’Histoire américaine, Washington

L’émotion dans les expositions

Culture & Musées n°36, décembre 2020 : https://journals.openedition.org/culturemusees/5352
Le musée Fabre met à disposition des enseignants un dispositif autour de la thématique des émotions : https://fabre.montpellier3m.fr/Les-emotions-a-l-oeuvre
Analyse des pratiques du public et du fonctionnement de l’exposition, étude réalisée par Sophie Thievant (1999, La Villette) : https://www.yumpu.com/fr/document/read/17588797/consulter-letude-pdf-338ko-parc-de-la-villette

Épisode 2 « Des statues et des musées : au cœur de la polémique » avec Pascal Majérus – publié le 5/01/2021

Pascal Majérus est historien et conservateur à la Fonderie. Ce musée bruxellois des industries et du travail est installé dans l’ancienne usine de la Compagnie des bronzes. À la fois témoin d’une mémoire mais aussi acteur d’enjeux contemporains. Le musée, en raison des statues qu’il expose, conserve, s’est récemment trouvé au cœur de la polémique née du mouvement « Black Lives Matter ». Pascal analyse comment le musée, fort de son expertise en médiation et de ses valeurs, peut et doit accompagner ce débat animé : un débat nourri d’émotions plurielles aussi intenses que contrastées.

Vous pouvez écouter ce deuxième épisode d’Émotion grâce au player ci-dessus et en vous abonnant sur Apple Podcast et Spotify

Les statues doivent-elles rester en place ?

Article de Pascal Majérus, 28 juin 2020, La Fonderie : https://www.lafonderie.be/2020/06/26/les-statues-doivent-elles-rester-en-place/

Diaporama de statues

Carte postale

Dégradations suite aux manifestations

Statue équestre place du Trône à Bruxelles

Statue équestre

Plaque commémorative

Buste du Roi Léopold II

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Ces photos font référence à des statues de l’espace public bruxellois ou conservées à la Fonderie

À venir – Épisode 3 « Explorer la présence » avec Hervé Moëlo

Hervé Moëlo est directeur du centre de ressources de la ville de Nantes. Cet espace de formation et d’animation se consacre à la lecture, l’écriture et l’éducation artistique et culturelle. Hervé Moëlo partage ici un projet mené avec le muséum d’Histoire naturelle de Nantes et des jeunes visiteurs. Par l’observation, l’écrit ou encore le dessin, les enfants ont exploré ce lieu pleinement. Jusqu’à s’y sentir chez eux.